Logo de la TCSAD Montcalm


Le blogue du bulletin d'information de la Table de Concertation en Soutien à Domicile de Montcalm (TCSAD -- MRC de Montcalm / Québec) qui s'adresse à toutes les personnes retraitées, aînées, handicapées, ou vivant avec une problématique de santé mentale, de tout âge, de la MRC de Montcalm (Lanaudière) ou d'ailleurs!

ISSN 1918-5111

L'intergénérationnel, c'est bon pour tout le monde!

L'intergénérationnel, ce n'est pas juste une question d'habitation. Il y a les liens, les relations intergénérationnelles. Si dans nos communautés on intensifiait nos relations intergénérationnelles, on perdrait moins nos jeunes et nos aînés vers l'exode dans d'autres municipalités. Beaucoup de petits gestes pourraient améliorer le "Vivre ensemble". Il y un changement de culture à opérer, certes. Mais combien de jeunes pourraient donner un coup de main aux aînés pour entretenir leur terrain, désherber le jardin, ramasser le courrier, etc.
D'autre part, les aînés peuvent aussi partager avec les plus jeunes générations: apprendre à tricoter, coudre, faire la cuisine, les conserves, etc. Les aînés ont le TEMPS. Le temps de partager... de donner, etc. Il y a donc quelque chose à faire de ce côté!
Ce que j'aimerais, c'est que cet article fasse réfléchir et mettent en action nos communautés. Le voisin âgé d'à côté. ça me concerne aussi, pas seulement mes parents âgés, mais tout le monde... Des ponts sont à faire entre les générations.  Pour faire des ponts, on a parfois des fossés à combler. Donc faire un pas les uns vers les autres, sans attendre une structure officielle pour cela, c'est capital. 

Les maisons des jeunes organisent parfois des soirées intergénérationnelles, c'est une excellente idée. À renouveler!





Article écrit en collaboration avec Gisèle Legault, de la TCSAD Montcalm (représentante populationnelle de Montcalm au Comité des Usagers du CISSS Nord-Lanaudière) 

Les limitations fonctionnelles au quotidien: que peut-on faire?

Les handicaps et limitations peuvent survenir à tout âge. Pour une personne qui vit ce type de changement de manière subite (accident d'auto, maladie subite), il devient alors urgent d'adapter le domicile ou chercher un nouveau logis ou milieu de vie adapté, sinon la vie quotidienne devient très difficile. Par exemple: le fauteuil roulant qui ne peut plus circuler dans les embrasures de portes... la douche qui n'est pas accessible. les comptoirs ainsi que les armoires de cuisine qui sont trop hauts, etc.
La personne a besoin de soutien pour certains volets, tant sur le plan de l'entretien ménager que pour la préparation de repas, les soins à sa personne etc.
Lorsque les services sont en places, la personne réacquiert plus d'autonomie. D'autre part, tout ce qu'elle peut faire, on devrait lui laisser faire à son rythme et à sa manière, car cela est aussi de favoriser l'autonomie.

Quelques vidéos et liens intéressants

Visite virtuelle d'un logement aux normes pour adaptation



Un court témoignage d'une personne en recherche de logement adapté




La domotique, ou comment automatiser les éléments électriques du logis



Quelques liens intéressants:

Office des personnes handicapées du Québec
Réseau international sur le processus de production du handicap
Milieu de vie adapté: Les Maisons d'à côté Lanaudière
Le programme Trio-Logis: un programme qui soutient l'adaptation du logis pour les personnes handicapées, en complément avec les subventions et les offres gouvernementales. 450-271-6658
Logements adaptés avec services "Les Amandiers"


Rédigé en collaboration avec Chantal Sévigny, Les Maisons d'à côté Lanaudière

Méfiez-vous des arnaques téléphoniques...!

Les citoyens sont invités à faire preuve de prudence et de vigilance au sujet d’une forme de fraude téléphonique nommée la fraude Grand-Père.
Les détails de l’arnaque varient, mais en voici les grandes lignes :
·         Une personne âgée reçoit l’appel d’une personne qui lui dit : « Bonjour grand-papa,  est-ce que tu me reconnais ?»

·         Croyant qu’il s’agit d’un de ses petits-fils, la victime répond : «Oui, oui c’est (donne le prénom)». L’arnaqueur utilise alors ce prénom pour gagner la confiance de la victime.

·         Le fraudeur va prétendre avoir des problèmes monétaires urgents et va demander à son grand-père ou sa grand-mère de lui faire parvenir immédiatement de l’argent. Souvent, il lui dit qu’il a eu un accident de voiture, qu’il s’est fait arrêter et qu’il se trouve en prison dans une autre ville ou un autre pays.

·         L’individu va insister pour que ses parents ne le sachent pas et demande à la victime de garder le secret.

·         Pour être plus crédible, le fraudeur peut avoir un complice qui se fait passer pour un policier ou un avocat.

·         L’arnaqueur va demander d’aller transférer l’argent par un service de virement d’argent comme Western Union ou MoneyGram.

Conseils  pour éviter d’être une victime
  • Posez à votre interlocuteur quelques questions personnelles auxquelles seuls vos vrais petits-enfants ou proches pourront répondre : nom d'un parent, ville de sa naissance, un souvenir de famille unique, etc.
  • N'hésitez pas à raccrocher lorsque vous doutez de l'appel.
  • Validez l'information avec un membre de la famille.
  • N'effectuez jamais de transfert d'argent sur-le-champ, à la suite d'une demande téléphonique.
Quoi faire si vous avez des doutes ou si vous croyez avoir été victime
·         Appeler le Centre antifraude du Canada
Numéro sans frais : 1 888 495-8501
Site web :
www.phonebusters.com

·         Contacter la Sûreté du Québec  au 310-4141

Sabrina Carbonneau
Coordonnatrice locale en police communautaire

Poste MRC de Montcalm

Respectez les passages pour piétons!

Dans les municipalités où se côtoient constamment piétons et automobilistes, il est important pour la sécurité de tous de partager la route tout en faisant preuve de courtoisie. La MRC de Montcalm comporte d’ailleurs plusieurs passages pour les piétons, afin de réduire le nombre d’accidents impliquant automobilistes et piétons. Des panneaux annonçant la présence de passages pour piétons sont présents afin de maximiser la sécurité des usagers. La Sûreté du Québec (poste MRC de Montcalm) souhaite vous rappeler quelques règles de base à ce sujet :

Automobilistes :

  • À l’approche d’un passage pour piétons, ralentissez.
  • Lorsqu’un piéton s’engage dans un passage pour piétons, vous avez l’obligation de vous immobiliser afin de lui permettre de traverser en toute sécurité.
  • Portez toujours une attention particulière à la route et évitez toute distraction. (recherche de musique, objets qui ont roulés sous votre siège, cellulaire qui sonne, texto, etc.)
Si vous ne respectez pas le droit de passage d’un piéton, vous vous exposez alors à une amende de 100 $, y compris les frais qui s’y ajouteront (62 $), ce qui donne un total de 162$ (sans aucun point d’inaptitude lié à cette infraction) selon de Code de Sécurité routière (CSR).
Piétons :
  • Soyez vigilants.
  • Avant de vous engager dans un passage pour piétons, assurez-vous toujours d’avoir été bien vu par les automobilistes.

Des opérations policières concernant les passages pour piétons auront lieu au cours des prochaines semaines.
Rédigé par Sabrina Carbonneau, coordonnatrice locale en police communautaire, Sûreté du Québec MRC de Montcalm

Série humoristique dont les vedettes sont des personnes handicapées

Une nouvelle série télévisée de l'humoriste et auteur Louis Morrissette voit le jour présentement, mettant en vedette des personnes handicapées. "Gang de malades" , un peu sous le même format que "Les Détestables" avec des aînés, consiste à mettre en scène des personnes handicapées qui profitent de leur handicap pour piéger des gens ordinaires à travers différents gags. Les victimes sont donc les gens ordinaires, les handicapés sortent vainqueurs de l'émission, qui permettrait aussi d'abolir de nombreux tabous. L'émission sera en ligne sur la chaîne Z, dès le 26 octobre prochain.



Témoignages:
«C’est génial. On voit des personnes sans limitations interagir avec des trisomiques, des non-voyants... C’est bien qu’on mette des personnes handicapées à l’écran. On n’en voit pas assez.»–Linda Gauthier, présidente du conseil d’administration du RAPLIQ, une association de défense et revendication des droits des personnes en situation de handicap

«Ça provoque des rires qui font réfléchir. Cet humour ne va peut-être pas plaire à tout le monde, mais il devrait avoir des répercussions très positives sur notre façon de voir les personnes handicapées.»–Monique Lefebvre, directrice générale d’AlterGo, une organisation militant pour l’inclusion sociale des personnes ayant une limitation fonctionnelle

Rédigé par Isabelle Cloutier, chargée de projets pour la TCSAD Montcalm

Conduire, en tant qu'aîné



La conduite automobile n’est probablement pas un problème pour la majorité d’entre vous.  Par contre, il est important que vous sachiez qu’en vieillissant vous allez être confronté à la réalité que la SAAQ (Société d’Assurance Automobile du Québec) exige de vous en tant que conducteur responsable.

conducteur aîné
Ajouter une légende


Saviez-vous que lorsque vous atteignez l’âge de 75 ans, si vous détenez un permis de conduire pour les classes suivantes soit 5, 6A, 6B, 6C, 6D ou 8, la SAAQ exige que vous vous soumettiez à un examen médical et à un examen de la vue.  Par la suite, vous devez repasser le même examen à l’âge de 80 ans pour finalement refaire les examens à tous les deux ans.



Lorsqu’il vient le temps de faire vos examens médicaux, c’est la SAAQ qui vous envoie un avis dans lequel il y a une lettre explicative et des formulaires que vous devez faire remplir par votre médecin.  Par la suite, vous avez 90 jours (3 mois) pour retourner les formulaires  à la SAAQ.  N’oubliez surtout pas de retourner les formulaires car si vous ne le faites pas, votre permis de conduire sera suspendu automatiquement.  Après l’obtention de tous vos documents, la SAAQ va évaluer votre aptitude à conduire selon les résultats fournis par votre médecin sur les formulaires. 



Il est très rare que la SAAQ décide de suspendre un permis de conduire suite à vos résultats obtenus lors de vos examens médicaux.  Par contre, la SAAQ peut décider d’émettre certaines conditions restrictives à votre permis de conduire comme par exemple :


  • conduire de jour seulement; 
  • porter des verres correcteurs pour conduire;
  • ne pas conduire sur l'autoroute
Si jamais votre état de santé à changé suite à une maladie ou bien si votre condition physique change à un point tel que vous êtes maintenant plus restreint dans vos déplacements, le code de sécurité routière vous oblige en tant que titulaire d’un permis de conduire d’aviser la SAAQ dans les 30 jours suivants le changement de votre état de santé.  

Pour pouvoir faire cela, vous pouvez soit : 

  • Vous présenter directement à un point de service de la SAAQ près de chez vous 
  •  Communiquer avec la SAAQ par téléphone ou par écrit 
  •  Demander à votre médecin de faire votre évaluation médicale et de faire parvenir à la SAAQ les formulaires remplis concernant les examens que vous avez passés ainsi que les résultats obtenus. 
  • Remplir la partie « Déclaration de maladie ou de déficit fonctionnel (DMDF) », qui apparaît sur l'avis de renouvellement de votre permis de conduire. 

Alors si vous avez des interrogations en rapport avec vos capacités de conduire, n’hésitez pas à en parler à un membre de votre famille ou bien d’en parler lors de votre prochaine rencontre avec votre médecin.  Ceux-ci pourront en discuter avec vous pour trouver qu’elle est la meilleure des décisions à prendre.  

Pour finir, si vous voulez plus de renseignements au sujet de votre permis de conduire, du code de sécurité routière ou tout autre sujet concernant la Société d’assurance automobile du Québec, vous pouvez les contacter soit par:

  • Téléphone :           1-800 361-7620 (sans frais)
  • Internet :              www.saaq.gouv.qc.ca 
  • Par téléscripteur : 1 800 565-7763 (sans frais) personnes sourdes ou malentendantes
  • En personne:
  • 1075, boulevard Firestone,  Joliette, J6E 6X6 Téléphone : 1 800 361-7620
  • 3100, boulevard Mascouche,Mascouche, J7K 1Y4 Téléphone : 450 474-4043
  • 3874, rue Queen, Rawdon, J0K 1S0, Téléphone : 450 834-1806
  • 22, rue des Écoles, Saint-Esprit, J0K 2L0 Téléphone : 450 839-7368 
Sur ce, nous vous souhaitons encore plusieurs années de conduite sur les routes du Québec.  N’hésitez pas à demander de l’aide à votre entourage si jamais vous avez diverses questions à propos de ce sujet.    

Article rédigé par l'agente Sabrina Marion,  relations communautaires, poste de la Sûreté du Québec MRC de Montcalm.

Des conférences web et téléphoniques gratuites avec Le Réseau Aidant

logo Le réseau aidant
Le Réseau Entre-Aidant existe depuis 2004. L'organisme vise à offrir, aux proches aidants et aux professionnels qui les soutiennent, un accès facile à des séances d'information gratuites (dernières connaissances et experts sur des questions d'intérêts), via les technologies d'apprentissages à distance (webconférences et conférences téléphoniques, entre autres)     


Notamment, le Réseau Entre Aidants a mis en ligne une série de conférences sur le sujet de la maltraitance envers les aînés. Ces conférences peuvent être écoutées à tout moment, selon vos disponibilités. Voici les thèmes qui ont été abordés:

Dans le volet "proches aidants", voici certaines des conférences disponibles:
Bref, le Réseau Entre Aidants est vraiment une ressource incontournable à découvrir et à explorer !

http://lereseauaidant.ca/

Article écrit en collaboration d'Anne-Marie Aranda, Parrainage Civique Lanaudière